MINISTÈRE DE LA JUSTICE,GARDE DES SCEAUX.

Sceau de Republique Gabonaise

Le ministre de la Justice visite la taillerie de la prison centrale

Logo

 La taillerie de la prison centrale de Libreville a récemment repris du service. Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Erlyne Antonela Ndembet-Damas, y a effectué un tour, le 28 avril 2020, afin de s’enquérir du fonctionnement de cette structure.Cette visite fait suite au don d’équipements et textile octroyé par le président de la République, Ali Bongo Ondimba. 

La taillerie de la prison centrale de Libreville a repris du service. Le chef du département de la Justice s’y est rendu(e) le 28 avril, pour s’assurer de l’effectivité de son fonctionnement. La visite du ministre est intervenue alors que les représentants de l’Agence gabonaise de normalisation (Aganor) étaient également en visite d’inspection à la taillerie de la Maison d’arrêt de Libreville où le personnel est déjà mobilisé pour la confection des bavettes entrant dans la lutte contre la propagation du Covid-19.

Ce qui a marqué le ministre de la Justice qui n’a pas manqué de les encourager en les invitant au respect strict des mesures barrières édictées par le gouvernement. «La pandémie de Covid-19 est bien une réalité. Le retour au confinement partiel annoncé par l’Exécutif, du moins au niveau du Grand Libreville, ne devrait pas entraîner de relâchement dans le respect des mesures barrières», a-t-elle dit.

Le Commandant en chef de la prison centrale de Libreville, le général de brigade Jean Germain Efayong, est revenu sur le dispositif mis en place au sein de ce pénitencier pour lutter contre la propagation du Covid-19. Il a remercié le président de la République pour le don qui a permis la remise en service de la taillerie.

A noter que la présence des agents de l’Aganor, conduits par le directeur de la normalisation de cette Agence, Nestor Mintsa, avait pour but de voir dans quel cadre tester et certifier les bavettes sorties de cette «usine». Ceci d’autant plus qu’une norme gabonaise a été élaborée et rendue obligatoire, pour tous les masques devant être mis sur le marché, afin de garantir l’efficacité et une meilleure protection contre le Covid-19.

 

Publié le : 30 / 04 / 2020


En Haut