MINISTÈRE DE LA JUSTICE,GARDE DES SCEAUX.

Sceau de Republique Gabonaise

Les relations bilatérales avec l’Espagne et la réinsertion des jeunes en milieu carcéral au menu

Logo

Le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Erlyne Antonela Ndembet Epouse Damas, s’est entretenue dans la matinée du mercredi, 12 février 2020 à son cabinet avec Vincenzo Fazzino, Représentant de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) et Fernando Alonso Navaridas, Ambassadeur d’Espagne au Gabon. Au centre des échanges, les relations bilatérales en matière de Justice avec l’Espagne et la réinsertion en milieu carcéral au Gabon.

L’échange entre le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux et M. Vincenzo Fazzino portait essentiellement sur les questions ayant trait à la création d’un centre de formation et d’accompagnement à l’emploi et à la réinsertion des jeunes en milieu carcéral. La réinsertion des jeunes fait partie des priorités du Garde des Sceaux partant le Gouvernement de la République.

Les jeunes seuls ne sauraient bénéficier de ce mécanisme de réinsertion en milieu carcéral. C’est pourquoi l’idée de donner la même opportunité aux personnes âgées et en détention reste une des priorités pour le Gouvernement, a indiqué la Garde des Sceaux à son interlocuteur non sans dire sa volonté de voir se matérialiser, dans les délais raisonnables et dans le cadre d’une coordination gouvernementale pensée ledit centre de formation.

Le projet initié par l’Unesco et coordonné par l’Etat Gabonais a été initié il y a quelques années. Il devrait profiter aux jeunes privés de liberté (en prison) et âgés entre 18 et 30 ans. La formation va reposer principalement sur les techniques agricoles, la fabrication des briques et le recyclage des matières plastiques, ont-ils convenu.

Au-delà, le Représentant Unesco-Gabon s’est dit intéressé par la stratégie mise en place par le Gouvernement Gabonais concernant la lutte contre les violences en milieu scolaire. Sur la question, l’Unesco et le Gouvernement entendent travailler en synergie.

En seconde heure, la Garde des Sceaux et l’Ambassadeur d’Espagne ont discuté des relations bilatérales dans le domaine de la Justice en plus d’aborder les sujets d’intérêts dont les traités d’extradition et de transferts en vue d’un examen approfondi ; la nécessité pour le Gabon et l’Espagne d’entamer des négociations à propos.

 

 

Publié le : 12 / 02 / 2020


En Haut